lundi 26 septembre 2011

La piscine

La semaine dernière, nous avions prévu d'aller à la piscine tous ensemble le dimanche, nous nous réjouissions de passer ce moment en famille. Le dimanche matin, au moment de partir, Martin (bientôt 7 ans) exprime son mécontentement de manière claire : "Je ne veux pas aller à cette piscine-là, je veux aller à celle de Franconville, l'autre, elle est trop loinnnnn, j'ai pas envie de prendre l'autoroute, c'est trop nul d'abord !" Une bouffée soudaine d'agacement m'a submergée, je ne pouvais pas entendre ça, c'était trop pour moi à ce moment-là, je lui dis donc en sentant que je perdais vraiment mon calme et vais m'isoler dans ma chambre. Là, en me posant, j'identifie ce qui se passe en moi : en fait je me sens partagée, d'un côté j'ai envie de passer ce moment en famille et d'un autre côté, j'ai mal dormi, j'ai mal à la tête et je troquerais bien la piscine contre mon lit ;-) J'accueille cette partie de moi qui aspire à du repos, j'imagine même ce que j'aurais pu faire pendant cette matinée tranquille et assez rapidement, je retrouve l'élan de retourner vers les autres, disponible et disposée à passer un bon moment à la piscine. Que s'était-il passé pour moi à ce moment-là ? J'avais tout simplement mis un couvercle sur ce qui m'habitait alors, refusant d'accepter cette partie de moi qui n'avait plus envie d'aller à la piscine. Le fait de l'accueillir tout simplement m'a redonné l'élan. Je n'étais pas en mesure d'écouter mon fils car je ne m'étais pas écoutée. Martin a été comme le reflet de ce qui se passait à l'intérieur de moi, il était tiraillé aussi. Quand je suis revenue près de lui, je lui ai partagé ce qui se passait en moi, il m'a entendue, l'orage était passé et nous avons passé un très bon moment à la piscine.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire