vendredi 14 octobre 2011

Une expérimentation sur le long terme

        En parlant d'expérimentations, j'ai l'élan de vous raconter ici notre cheminement au sein de notre famille avec la télé. Martin aime beaucoup regarder la télé. Jusqu'à l'année dernière, il se régulait de lui-même, il y avait des périodes où il la regardait plus que d'autres et des semaines entières où il ne la regardait plus du tout. Ca convenait très bien à toute la famille comme ça. Ne regardant jamais la télé moi-même, il y avait des moments où j'en avais marre de ce fond sonore et il éteignait sans trop de problème, la télé n'était pas un sujet de conflit entre nous.
Il y a un an à peu près, il a commencé à la regarder bien plus et surtout à être comme hypnotisé devant, il en oubliait ses besoins alimentaires et réalisait brutalement qu'il mourrait de faim en éteignant, ce qui se manifestait souvent par des colères intenses. Ce n'était plus possible, le rapport qu'entretenait Martin avec la télé venait vraiment contrarier notre harmonie familiale. On a observé, son père et moi, qu'une séquence de 30 minutes ne mettait pas Martin dans cet état hypnotique,on a donc mis en place un système avec le minuteur, Martin pouvait regarder la télé par séquences de 30 minutes. Ce système a très bien fonctionné pendant plusieurs semaines puis c'est devenu à nouveau problématique. Martin demandant souvent, moi acceptant ou pas, la télé devenait de nouveau une source de conflit, le cadre avait de nouveau besoin de s'adapter à ce qu'on vivait. Parallèlement, Martin étant plus dans l'écoute de ses besoins de nourriture, il ne nous semblait plus primordial de limiter à 30 minutes. On a donc mis en place un système de crédits, on s'est mis d'accord avec Martin pour 5 crédits de 30 minutes les jours sans école et 3 crédits les jours d'école qu'il pouvait consommer librement, à sa guise. Ce cadre fonctionne très bien depuis plusieurs semaines maintenant, Martin gère seul ou presque ses crédits, nous n'avons presque pas à intervenir. Le cadre s'assouplit même ces derniers temps, Martin étant beaucoup moins attiré par la télévision. 
Dans cet exemple d'expérimentations successives, on voit bien que c'est ce qu'on vivait dans notre famille qui a créé le cadre et que c'est parce que c'était devenu problématique à un moment donné que le cadre a dû évoluer. Les outils qu'on a élaborés, étaient adaptés à la situation qu'on vivait au sein de notre famille avec les problèmes qu'on avait identifiés. Jusqu'au prochain réajustement s'il s'avère nécessaire ;-)

1 commentaires:

Cecile a dit…

Je te rejoins bien sur le fait que le cadre évolue, et que chaque famille doit trouver ce qui lui convient ... Et que ce qui convient à un moment donné ne conviendra plus quelques mois plus tard ... C'est un perpétuel ajustement des besoins de chacun ...

Enregistrer un commentaire