lundi 28 novembre 2011

Au Quick

          Ce midi, nous étions au Quick avec mes enfants. J'assistais à une scène entre une mère et sa fille. C'est l'heure de partir. La mère dit à sa fille : "On y va". Sa fille de 4 ans est dans la piscine à balles, pas de réaction. La mère reste assise : "Allez, on y va !", elle commence à s'impatienter. Après plusieurs demandes, elle se lève et va voir sa fille : "Aaaah c'est toujours la même chose avec toi, tu ne m'écoutes jamais ! On y va, je te dis !". La fillette demande encore un peu de temps, la maman s'énerve : "Tu es vraiment pénible, c'est pas possible !!!" La mère commence à s'habiller, la fillette réagit et vient rejoindre sa mère qui est exaspérée. Elles partent fâchées.
Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui a fait que la mère n'a pas su susciter la coopération de sa fillette ?
J'ai observé très clairement dans cette scène que la fillette a réagi quand sa mère a commencé à s'habiller. C'est le mouvement de la mère et le fait qu'elle commence à s'habiller qui a fait que la fillette est venue pour prendre son manteau. C'était comme si les mots étaient dénués de sens, la fillette a compris le message des mots quand sa mère est passée à l'action.
Je vous invite donc, dans ce genre de situation, à accompagner vos mots de l'action de mettre votre manteau et même de commencer à partir. "On y va, je suis prête. Vous avez besoin d'aide ? Non ? Je commence à avancer vers la sortie !" Ces situations de départ peuvent très bien ne jamais être des situations de conflit. Bien entendu, les enfants peuvent très bien exprimer leur mécontentement, c'est frustrant de quitter les formidables jeux du Quick :-p : "Bah oui, tu aurais voulu rester plus longtemps, je comprends ! Et en même temps, je ne veux pas prendre le risque d'arriver en retard à l'école" et hop, on est déjà dans la voiture !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire