lundi 23 janvier 2012

L'endormissement

          L'endormissement de nos enfants ne se passe pas toujours de manière simple. Il est fréquent qu'à un certain âge nos enfants se relèvent de nombreuses fois, qui pour boire, qui pour aller aux toilettes, qui pour demander un dernier câlin. C'est souvent pénible pour nous, parents, car nous aspirons à avoir un moment rien qu'à nous et nous voyons d'un mauvais oeil notre soirée s'écourter.
Que peut-il se cacher derrière cet endormissement qui tarde à venir ? Comment le gérer pour que tout le monde le vive bien ?
Tout d'abord, ce qui apparaît dans certains cas, c'est que l'enfant n'a pas sommeil. C'est souvent le cas quand l'enfant fait encore la sieste l'après-midi, il a besoin de cette sieste mais du coup, il n'a pas sommeil au moment habituel de se coucher le soir. Il en a été question lors de notre atelier sur "L'autonomie dans la relation parent-enfant". 2 des participantes avaient mis en place un système pour que cette non-envie de dormir ne contrarie pas la soirée qu'elles avaient envie de passer avec leurs conjoints. D. et R., donc, demandent à leurs enfants de 2 ans et demi de rester dans leurs chambres en expliquant qu'elles ont envie de rester seules avec leurs conjoints, qu'elles sont tout à fait ok avec le fait qu'ils n'aient pas envie de dormir et qu'ils peuvent jouer jusqu'à ce que le besoin de dormir les appelle. Ce cadre marche très bien chez elles. Bien entendu, la condition sine qua non, c'est que l'enfant ait sa propre chambre sinon ce n'est pas possible. Chez nous, nos 3 fils dorment dans la même chambre et Nathan qui fait encore la sieste de temps en temps, n'a des fois pas sommeil le soir. On lui propose donc de venir jouer près de nous en lui expliquant qu'on n'a pas envie d'être dérangés dans nos discussions ou activités ce qu'il comprend très bien la plupart du temps (et quand il n'entend pas notre demande, c'est très souvent le signe qu'en fait il est fatigué !).
Une autre raison qui peut faire que l'enfant a du mal à s'endormir, est qu'il a besoin de présence d'où ses appels ou levers répétés. Des fois la présence d'autres frères et soeurs dans la même chambre suffit pour le rassurer, des fois non. Il est alors important d'écouter son besoin et il est tout aussi important d'écouter le vôtre pour que la solution trouvée satisfasse tout le monde :-) Je vous invite dans un premier temps à demander le soir à votre enfant s'il a besoin que vous restiez près de lui. Même si ça a été le cas les 3 derniers soirs, ce n'est plus forcément le cas maintenant. Ce serait dommage de passer à côté ;-) Puis de trouver une solution pour que ce soit agréable pour vous : prendre ce moment-là pour vous relaxer, pour méditer ? Pour bouquiner avec une loupiotte ? Pour aller sur internet ? Il y a mille manières de vivre bien ce moment-là, ne soyez pas dans la résistance ! Dans ma pratique avec mes enfants (les 3 sont passés par cette phase-là), j'ai petit à petit augmenté la distance entre mon enfant et moi. D'abord, il était important pour eux que je leur tienne la main, puis je me suis écartée petit à petit, dans un coin de la chambre d'abord, puis à l'entrée, puis dans le couloir pour finir dans la pièce principale. Dans le but que petit à petit, très progressivement, mes enfants trouvent les ressources en eux pour se sentir en sécurité, développent leur autonomie et finalement finissent par s'endormir seuls sans avoir besoin de notre présence.

3 commentaires:

carine a dit…

Et pour les plus petits vous auriez aussi qq recommandations ??
Je suis preneuse +++
Donc on a bb1 28 mois qui s'endort très bien et dort bien, qq réajustement de temps en temps ; vers 2ans mise en place des histoires le soir
parfois la laisser "trainer" un peu (genre 1/2h et elle est contente)
et bb2 13 mois..... allaiter, endormissements au sein ....qui ne s'endort plus bon là j'aurais encore d'autres précisions mais elle pleure et je crois que la elle va peut-être dormir !!!

Amanda a dit…

Bonjour Carine :-)
J'éprouve beaucoup de compassion pour ce que vous vivez. Les problèmes liés au sommeil de mes enfants sont jusqu'à ce jour ceux qui ont été pour moi les plus difficiles à gérer mais aussi ceux grâce auxquels j'ai pris conscience de beaucoup de choses ! :-)
Je vous invite dans un premier temps à faire le point sur ce qui ne vous pose pas de problème et ce que vous ne voulez plus, ce qui n'est plus possible pour vous. Peut-être pourriez-vous l'écrire noir sur blanc pour faire un état des lieux de la situation. A partir de ce constat qui n'est pas à juger, simplement à accepter parce que c'est ainsi, je vous propose d'envisager des solutions en les soumettant à vos enfants et à votre entourage pour que les solutions trouvées satisfassent tout le monde.
Si, par exemple, l'endormissement au sein vous pèse, acceptez votre ressenti, affirmez-le et envisagez des solutions. Le papa peut-il se montrer présent au moment du coucher ? Votre bébé peut très bien petit à petit trouver le réconfort dont il a besoin pour s'endormir sans nécessairement que ce soit votre sein, soyez-en assurée :-)
Tenez-moi au courant ;-)

carine a dit…

merci pour la réponse, je vais essayer de m'y atteler, pour la grande pas de soucis en fait, où quand ils arrivent on les gère je crois plutot bien.
Mais je vais faire ça d'écrire, de poser, et de réflèchir.

Enregistrer un commentaire