lundi 6 février 2012

Créer un cadre pour les repas

          Dans le but de vous accompagner dans la création d'un cadre pour les repas qui vous satisfasse, je vous propose aujourd'hui quelques pistes d'investigation :
  1. Qu'est-ce qui est important pour vous ? Et pour votre conjoint (si conjoint il y a) ?
  • Les repas sont-ils un moment important pour vous ? Ou pas vraiment ?
  • Préférez-vous manger seul(e) avec votre conjoint ou partager un repas en famille ?
  • Qu'est-ce qui ne vous convient plus actuellement ? Le bruit ? De ne pas pouvoir parler avec votre conjoint ? Toutes les tâches à faire ? De devoir vous lever fréquemment ? De manger à la hâte ?
  • A quoi aspirez-vous pendant ces moments de repas ? Des échanges ? Que tout le monde puisse raconter sa journée ? Du calme ? De la joie de se retrouver tous ensemble ? De la coopération pour les différentes tâches ? De pouvoir rester assis(e) pendant le repas ? De ne pas être interrompu(e) en plein milieu d'un plat ?
  • A partir de tous ces éléments, je vous propose de décrire votre repas en famille idéal. Ecrivez-le noir sur blanc. Soyez précis.

    2.  Qu'est-ce que vous pourriez mettre en place pour que votre réalité se rapproche de ce tableau idéal  ?

  • Premier ajustement : Est-ce qu'il y a,  parmi les éléments de ce tableau idéal des choses qui seraient difficiles à mettre en place avec vos enfants ?  Si oui, réajustez ces éléments-là en les adaptant à la vie quotidienne avec vos enfants. Il ne s'agit pas de renoncer à certaines choses mais de les adapter. Par exemple, si vous avez identifié que vous aspiriez à avoir une conversation suivie avec votre conjoint et que ça ne vous semble pas accessible avec vos enfants, changez l'organisation du repas (les enfants mangent avant par exemple) ou offrez-vous un moment d'échanges à un autre moment.

  • Deuxième ajustement : Qu'observez-vous du côté de vos enfants pendant les repas ? Sont-ils fatigués ? Le repas se passe-t-il à un moment propice pour eux ? Qu'est-ce qui pose problème ? Observez la situation comme elle est actuellement, n'essayez pas de la changer, adaptez le cadre. Par exemple, si vous avez remarqué qu'à 19h30, vos enfants sont fatigués et que du coup, les repas se passent mal, adaptez l'horaire pour qu'ils soient dans de meilleures dispositions pour manger.

    3.  La mise en place

  • Laissez le cadre prendre forme.
  • Expliquez ce qui a besoin de l'être à vos enfants. Expliquez leur par exemple que c'est pour répondre à votre besoin de calme que vous leur demandez de rester à table jusqu'à ce qu'ils n'aient plus faim ou qu'il est important pour vous de ne pas vous lever moult fois pendant le repas et que donc, vous comptez sur leur autonomie.
  • Réajustez si nécessaire (le cadre reste souple pour pouvoir s'adapter à ce qui se présente) en gardant toujours à l'esprit ce qui est important pour vous.

1 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est ce que j'ai mis en place depuis maintenant 1 an... et j'avoue que les repas sont beaucoup plus sereins... sauf si je ne respecte pas les besoins de chacuns... comme par exemple le fait que mon fils ait besoin de manger entre 18h45 et 19h30... après c'est la galère, il n'a plus faim ou je ne sais quoi (pareil pour le midi).
Parfois c'est compliqué lorsque son père fait l'effort de rentrer tot pour diner en famille et qu'il arrive vers 19h45/20h... trop tard pour le petit qui nous fait souvent des simagrées pour diner... ou si j'oublie de dire qu'un soir je n'ai pas envie de diner avec eux par exemple...
bijou

Enregistrer un commentaire