lundi 19 mars 2012

Emission "Phase du non : comment passer le cap ?"

        Isabelle Fillliozat était une des invités de l'émission Les Maternelles du jeudi 15 mars dont le thème était "Phase du non : comment passer le cap ?" Cette émission apporte des éclairages très intéressants sur cette phase, permet de mieux comprendre ce qui se passe pour nos enfants et donc d'adapter notre manière de faire avec eux.
Voici le lien de l'émission :


Et voici ma sélection :

  • 12'20"=> 13'32"
Dans ce passage, Isabelle Filliozat explique que pendant cette phase qu'elle appelle la phase d'autonomisation, l'enfant prend des distances par rapport à ses parents. Cette phase répond au besoin de l'enfant de se différencier de l'adulte, de devenir un individu à part entière.

  • 16'15"=> 20'20"
 I. Filliozat nous apporte un repère supplémentaire : les enfants de 2 ans ne sont pas encore en mesure de comprendre la négation dans une phrase. Une consigne comme "Ne touche pas le placard !" amène plusieurs images mentales : "le placard", "toucher" et "ne pas" que l'enfant de 2 ans n'est pas en mesure de traiter en même temps. En plus de ça, à cet âge-là, l'intelligence de l'enfant est avant tout sensori-motrice, il va donc associer la compréhension qu'il a du message avec le mouvement, c'est pourquoi il va toucher le placard. Faire le geste interdit est un moyen pour l'enfant de s'approprier la consigne : "C'est bien ça, maman ?"Une réponse appropriée serait donc de dire : "Oui, mon chéri, c'est exactement ça que je t'ai interdit de faire. Maintenant, ce placard reste fermé". Intéressant, non ?

  • 25'45" => 28'05"
Dans cette séquence, I. Filliozat explique que ce que les parents vivent comme étant de la provocation, de l'opposition est une perception erronée. Il s'agit à cet âge-là pour l'enfant de s'autonomiser, de développer son libre arbitre. Son "non" ne vient pas en réaction à ce que lui demandent ses parents, c'est un oui à lui-même "Oui, je suis un individu à part entière, oui, je peux faire des choix moi-même". Du coup, les ordres et les consignes avec des "on" : "on va dehors" "on va manger" sont problématiques pour l'enfant car il ne se sent pas exister. D'où l'importance de le laisser raisonner seul pour qu'il puisse développer son libre arbitre ("il pleut donc je vais mettre mes bottes"). Euh, ça m'éclaire sur ce que je vis souvent avec Nathan en ce moment quand c'est le moment de partir à l'école pour aller chercher ses frères, je vais modifier mon "on va à l'école" ;-)

  • 36'09"=> 37'40"
Une maman présente les outils qu'elle a mis en place chez elle autour de la proposition et du choix.

  • 40'08 
Une citation que j'aime bien : "La colère, c'est comme un iceberg, comme un glaçon dans un verre. Si j'essaie de faire diminuer la colère, elle ressort ailleurs" Oui, quand la colère est là, il faut qu'elle s'exprime, qu'elle sorte. Distraire l'enfant quand la colère se manifeste, c'est avoir l'assurance qu'elle reviendra à la surface à un autre moment, souvent avec une intensité plus forte. Laissez donc toute la place à cette colère quand elle se présente, pour reprendre l'image de I. Filliozat,  laissez le glaçon fondre ;-)



1 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon fils a 3 ans et demi et il est en pleine phase du non... qu'il n'exprime aucunement par ce mot... il est en opposition non pas juste pour nous embeter (même si c'est souvent le cas ;)) mais parce qu'il a découvert qu'il était un être à part entiere, qu'il peut décider par lui même, faire comme il veut (dans une certaine limite qu'il cherche toujours à repousser comme un véritable enfant qu'il est !). c'est épuisant cette prise d'autonomie mais c'est aussi merveilleux à observer... ce que j'arrive à faire presque toujours sauf le matin à 8h10 quand il faut partir ! hihi !
Une piste que j'ai trouvé pour éviter les conflits, est de lui dire que "oui c'est son envie, son choix, sa compétence..." mais que ce n'est pas le bon moment pour moi... ça passe plutot bien...
bijou

Enregistrer un commentaire